Short & Sweet

Sans regret (Suite et …)

358 Views

Le moment décisif était arrivé…

“Médecine! Maman, j’ai choisi la Médecine.”

“Oui, je voudrais faire la Médecine au Rwanda.” 

Et voilà, la décision venait d’être prise.

Sa mère n’en revenait pas.

Aussitôt une grande excitation s’empara de ses parents. Ceux-ci, tellement fiers, commencèrent directement à élaborer un plan complet: les préparatifs du voyage, la demande d’admission, le budget nécessaire, etc… Ses parents tenaient absolument à l’y accompagner! Oui, quand tu fais la Médecine, tu te fais bien escorter. [rires…]

Une Jeep, un chauffeur, embarquons les parents, et les voici en route vers cette ville de Butare au Rwanda. Ils arrivèrent dans une chambre d’hôtel où ils restèrent quelques jours, assez de temps pour s’assurer que tout était bien au point. À ce moment-là, Debbie était encore sous le charme, l’excitation d’une nouvelle aventure. Elle fit quelques visites pour trouver un endroit où elle allait finalement s’installer durant ses années académiques. Elle choisit une chambre bien à elle, vue sur cette belle forêt de Butare qu’on appelle “Arboretum.”

Un petit cocon bien à elle, où elle s’y plaisait bien. Elle ne manquait de rien, était bien équipée; assez pour pouvoir juste se focaliser sur ses études en Médecine.

Un conte de fées

Oui, Debbie s’y plaisait bien. Elle fit la connaissance de personnes extraordinaires qui marquèrent à jamais sa vie, et devinrent de très bons amis. En même temps, étant loin de sa famille, elle réalisa que cette expérience lui permit de grandir et de se découvrir un peu plus. Tout roulait comme sur des roulettes! Tout… Tout jusqu’a un certain degré. Tout sauf la Médecine!

Nous voici vers sa première année de Médecine lorsqu’elle commença par se rendre compte qu’elle avait fait un choix qui ne lui correspondait pas du tout!

“Dans QUOI je me suis fourrée?” Elle se réveilla un bon matin se demandant comment elle avait fini par prendre cette décision.

“Docteur? Moi? Comment? Je ne peux pas! Ça ne me correspond pas!” Elle était plus confuse que jamais auparavant! 

“Comment ai-je pu prendre ce choix alors que je sais que je ne suis pas capable de pratiquer un métier qui ne me correspond pas.”

Cette réalité n’arrêtait pas de la confronter. 

Ses amis, passionnés par la médecine, lui démontraient encore plus qu’elle n’appartenait pas à ce monde. Un peu comme un poussin au milieu des aigles. Qui est le poussin, qui est l’aigle? Euh…aucun, juste une métaphore pour exprimer l’incompatibilité de ces deux mondes. [rires…]

Certainement, elle n’était pas à sa place!

Elle se sentait malheureuse, étouffée; comme si elle était dans un milieu où elle n’était pas supposée être; comme si porter ce titre, ce statut tant noble allait devenir un fardeau pour elle.

Compte à rebours?

La première année finit! Elle venait de la finir et avait réussi. Une bonne nouvelle qui compliquait un peu les choses parce que “qui réussit et abandonne la Médecine?”

Elle ne savait plus comment s’y prendre. 

Tellement fatiguée par ce fardeau, elle décida de commencer à exprimer sa frustration. 

“Peut-être vais-je bénéficier de certains conseils qui me permettront de bien jouer mes cartes;” se disait-elle.

Elle ne pouvait plus garder ce secret. Elle commença à se confier. 

“Chers parents, malgré que j’ai réussi; je pense abandonner la Médecine.”

Au début, cette phrase retentissait comme une bonne blague. Alors, ses parents se disaient certainement que plus d’encouragements allaient finir par apaiser la frustration de Debbie. Ils ne cessaient de l’encourager et s’assurer qu’elle était bien en sécurité et assez confortable pour mieux progresser. Juste de merveilleux parents!

Quelques jours passaient puis Debbie exprimait encore plus son inquiétude. Les jours passant, celle-ci se tournait vers d’autres personnes; d’autres membres de sa famille, ses professeurs, ses amis Médecins, etc… Elle était à la quête d’une réponse parfaite. Une personne qui pouvait lui donner une vraie réponse. Sauf que, oui malgré les bienfaits des conseils des sages, la vraie réponse ne se trouvait pas réellement à l’externe.

Le poids devint lourd; entre-temps, les mois avançaient et elle était dans sa 2è année d’université.

Un jour, elle décida de la mettre en veilleuse! Elle se fit carrément une promesse de tenir sa langue en bride. 

Elle, qui croyait en Dieu, décida de se confier en lui et de puiser une réponse en Dieu; espérant que tout allait finir par se clarifier. Peut-être qu’elle allait finir par sonder son cœur et réellement trouver une bonne solution à tout ceci? Elle s’apaisa; continua à progresser en attendant qu’elle resolve ce mystère…

Réponses parfaites

“L’amour qui grandit commence toujours par une étincelle.” Si tu n’as jamais eu ne serait-ce qu’une étincelle pour la Médecine, ne t’attends pas à ce que tu finisses par aimer cette profession.”

“Un bon matin, tu vas te réveiller 10 ans plus tard, ou même plus; et tu seras en train de vivre la vie de toutes ces personnes qui t’aiment et qui ont toujours rêvé de devenir Médecins, d’autres personnes que TOI. Sauf qu’à ce moment, personne ne t’accompagnera à l’hôpital; Alors, tu devras endosser entièrement la responsabilité.”

Voici les phrases d’un sage dont Debbie croisa le chemin. 

C’était un bel après-midi, sous ce beau soleil de Bujumbura, dans un beau jardin, en plein milieu de ses vacances. Ces mots transformèrent à jamais sa vie. Après un long moment de silence, ces mots apparurent comme une lumière qui venait d’éclaircir le chemin à suivre.

C’était fini! 

Debbie savait maintenant exactement quoi faire!

Plus que jamais, son avenir comptait plus que ce qu’elle avait déjà vécu; les deux années pour lesquelles elle avait déjà investi son temps.

La route était longue mais elle était plus claire.

Elle était plus lumineuse. 

Certes, elle ne savait réellement pas ce que sa décision allait lui coûter mais elle était tellement animée de force pour confronter cette situation et tout recommencer. 

Retour à Zéro

“Papa, j’ai décidé d’abandonner la Médecine.”

Cette fois-ci, cette phrase n’était plus un sujet de discussion mais une ferme décision. Quand elle repense à ce jour, elle aurait aimé épargner une telle déception à ses parents tellement qu’ils étaient déçus avec un “D” majuscule.

Après cette phrase, suivit un autre long moment de silence qui, cependant, lui en était imposé. 

Ah! Disons que Debbie ne l’avait pas imaginé ainsi mais oui elle dût subir certaines conséquences.

Debbie reprit ses études; elle choisit sa faculté de Comptabilité. Huit ans après, depuis son année de fin d’études secondaires, elle finit par obtenir un bel emploi. Oui, Huit ans plus tard! Quoi? Et bien, le double des années qu’elle avait planifié. Et oui!

Que dit-on? La vie n’est pas une course? Elle vécut la sienne à son rythme!

Au moins elle ne se réveillait pas pour satisfaire les rêves des autres…

En tout cas, une chose est certaine! Debbie écrit sa belle histoire sans regret. Ce qu’elle avait cru être un mauvais choix de carrière lui donna l’occasion de vivre une belle expérience et de rencontrer des gens extraordinaires.

Après quoi, elle put aussi rebrousser chemin et embrasser une nouvelle carrière…Et de belles histoires restent encore à écrire!

Fin.

Ritsa M.

P-S: Merci et à très bientôt…

ritsamwiza

Driven by Passion.
Born to impact and leave a legacy!
Made to worship and please my God.

You may also like...

Leave a Reply